Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

DROUHIN Aurore

Doctorante
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Thématiques de recherche

  • Histoire des bénédictines et des cisterciennes
  • Etude de la naissance et de l’évolution des prieurés féminins
  • Gender Studies
  • Liturgie

Titre :

Le prieuré de Jully-les-Nonnains et ses dépendances : vie politique, économique et religieuse des moniales

Sous la direction des professeurs Bruno Lemesle (Université Bourgogne Franche-Comté) et Marc Carel Schurr (Université de Strasbourg)

Résumé :

En 1115, à la demande de Bernard de Clairvaux, Sainte Hombeline, sa sœur, et Millon II, comte de                 Bar-sur-Seine, fondent le prieuré féminin de Jully-les-Nonnains. Afin d’accueillir les moniales, Millon II donne l’abbaye de Molesme le château construit en 987 à Jully (Yonne) par l’un de ses ancêtres. Très rapidement, le prieuré de Jully prend de l’importance et est lui-même à l’origine de la fondation de nouvelles institutions féminines.

La plupart des études portant sur les institutions féminines bénédictines et cisterciennes ne font qu’évoquer le cas de Jully. Il s’agira donc de considérer ce prieuré dans son ensemble de sa fondation à sa fermeture, de réfléchir à son expansion par le biais des dépendances, et de reconstituer son organisation interne. Cette thèse permettra également d’interroger les relations du prieuré de Jully-les-Nonnains avec Molesme, le diocèse de Langres, la papauté et les familles de ses membres.

Ces recherches s’appuient principalement sur deux types de sources : les chartes du prieuré de Jully-les-Nonnains et de l’abbaye de Molesme ainsi que deux psautiers-hymnaires identifiés comme provenant du prieuré (Verdun, BM, ms 149 et Lyon, BM, ms 539).

Le cas du prieuré de Jully-les-Nonnains sera donc étudié sous les aspects suivants : politique, économique, liturgique et social.

    

Publications




CV

2016-2017 : Chargée de mission dans le cadre de l’IDEX (analyses des réseaux Alumni à l’échelle locale, nationale et internationale, des possibilités du développement de ce type de réseau sur les sites de la COMUE), Communauté Université Grenoble Alpes, Grenoble

2010 – 2012 : Master recherche Histoire/Histoire de l'art, spécialité Histoire de l'art, option "Art : Genèse des formes, contexte, réception", université Pierre Mendès France, Grenoble

2007 - 2010 : Licence pluridisciplinaires Lettres modernes et Histoire de l’art, université Stendhal, Grenoble


Lire la suite : DROUHIN Aurore

  • DUMONT Léonard

    Doctorant
    Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Thématiques de recherche

    - Âge du Bronze
    - Armement
    - Techno-typologie

    Sujet de thèse :

    Les épées à poignée métallique de l'âge du Bronze au Bénélux et en France dans le contexte européen : formes, fabrication et fonctions.
    Sous la direction de Stefan Wirth (professeur, université de Bourgogne).

    Résumé :

    Les épées à poignée métallique de l’âge du Bronze, essentiellement produites à partir du Bronze moyen (XVIe siècle av. n. è.) constituent dès le XIXe siècle un objet d’étude privilégié pour les premiers archéologues. Cette tradition de recherche, portant essentiellement sur l’étude des formes et l’établissement de typologies, se poursuit au XXe siècle, durant lequel de nombreuses synthèses régionales ont été produites, notamment dans le cadre des Prähistorische Bronzefunde. Ainsi, à l’heure actuelle, ces travaux de synthèse existent pour une majorité des pays européens, à l’exception de la France et des pays du Bénélux. Les études technologiques de ces épées sont quant à elles moins nombreuses. Les savants allemands (H. Drescher, J. Driehaus, H. J. Hundt…) sont les pionniers dans ce domaine et réalisent plusieurs travaux dès la fin des années 1950 et durant les années 1960. Si quelques études ont été menées en France, cela reste néanmoins marginal, et il faut attendre le début du XXIe siècle pour que ce type de recherche trouve un nouvel élan, notamment avec l’essor de nouvelles technologies telle que la tomographie. Cette méthode d’imagerie permet de visualiser avec beaucoup de précision l’intérieur du métal de l’épée et ainsi d’étudier l’agencement des différentes pièces la composant, leur forme interne ou encore l’homogénéité du métal pour juger de la qualité de la coulée.

    Une première étude des épées à manche en bronze découvertes en France a été réalisée dans le cadre d’un travail de master, montrant le potentiel jusqu’ici peu exploité de l’approche technologique pour l’étude de ces armes. Dans le cadre de la thèse, il s’agira dans un premier temps de réaliser un inventaire le plus exhaustif possible pour la zone d’étude, tout en compilant au sein d’une base de données les informations relatives aux épées déjà publiées dans les autres pays européens. En parallèle, les informations d’ordre technologiques seront acquises par des examens macroscopiques, complétés par des analyses scientifiques (imagerie, analyses élémentaires…) afin de restituer le processus de fabrication de ces armes et d’identifier les différentes étapes de la chaîne opératoire. Ces données technologiques, croisées à l’étude morphologique, des décors et des contextes de découverte, permettront de revoir la classification des épées à poignée métallique qui pose toujours problème à l’heure actuelle et de proposer une « techno-chronologie » en complément de la typo-chronologie traditionnelle.

    En considérant les formes et les techniques comme des éléments constitutifs d’une culture matérielle, l’objectif principal de notre étude sera d’utiliser ces données afin d’identifier des zones de production, voire les productions de certains ateliers, et de les différencier des zones de consommation, tout en menant une réflexion sur l’organisation de la production et des artisans. Les échanges et la mobilité des biens, des idées et des personnes sont également au cœur de notre travail. Finalement, les fonctions et usages, tant matériels qu’immatériels, des épées à poignée métallique seront également étudiés.


    Publications




    CV

    2016-2017 : Master 2 Archéologie, Cultures, Territoires et Environnement (ACTE, co-habilité université de Bourgogne – université de Franche-Comté). Sujet : Les épées à poignée métallique de l’Âge du Bronze en France. Formes, fabrication et fonctions. Directeur : Stefan Wirth (professeur, université de Bourgogne). Tutrice : Maréva Gabillot (Chargé de recherche, CNRS, UMR 6298 ARTEHiS).

    2015-2016 : Master 1 Archéologie, Cultures, Territoires et Environnement (ACTE, co-habilité université de Bourgogne – université de Franche-Comté). Sujet : Les épées à poignée métallique de l’Âge du Bronze en France. Formes, fabrication et fonctions. Directeur : Stefan Wirth (professeur, université de Bourgogne). Tutrice : Maréva Gabillot (Chargé de recherche, CNRS, UMR 6298 ARTEHiS).
    Mobilité Erasmus+ d’un an à la Leopold-Franzens-Universität Innsbruck (Autriche).

    2012-2015 : Licence en Histoire de l’Art et Archéologie, parcours Archéologie, université de Bourgogne.


    Lire la suite : DUMONT Léonard

  • BARDEY David

    Doctorant

    Thématiques de recherche

    • Gouvernement du duché capétien de Bourgogne.
    • Relations entre le duché capétien de Bourgogne et la royauté française.
    • Etude des pratiques documentaires dans le duché de Bourgogne.
    • Etudes des normes politiques, sociales et administratives du duché capétien.

    Sujet de thèse :

    « Le gouvernement des derniers ducs capétiens de Bourgogne (1272-1361)

    Sous la direction des professeurs Bruno Lemesle (Université Bourgogne-Franche-Comté) et Xavier Hélary (Université Lyon III)

    Résumé de la thèse :

    La plupart des études portant sur les ducs de Bourgogne ont largement délaissé les Capétiens. Les règnes des derniers ducs de cette dynastie, de Robert II (1272-1306) à Philippe de Rouvres (1349-1361), coïncident avec une période d’expansion territoriale, un accroissement de l’activité administrative en même temps que de sa réorganisation. Le coeur de l’étude porte sur l’évolution des modalités de l’exercice du pouvoir de ces ducs. C’est-à-dire l’attention portée aux questions administratives, aux relations entretenues avec les puissants locaux que sont les vassaux, les évêques et les établissement religieux. Les tensions et conflits qui constituent une partie de ces relations seront essentielles. Leur description et l’évaluation de l’insertion des transformations politiques, économiques dans ces tensions et conflits sont un enjeu majeur. 

    La reconstitution de la dimension extérieure du gouvernement ducal constitue un autre aspect majeur. Les relations avec la monarchie capétienne, l’expansion territoriale du duché, en particulier sous le règne d’Eudes IV (1315-1349), les liens tissés avec l’Empire et la papauté, témoignent d’une dynamique à plusieurs niveaux : expansion territoriale qui conduit les ducs à gouverner un ensemble composite, proximité immédiate avec le pouvoir monarchique qui se mesure à la participation à l’ost royal, au conseil du roi, aux missions diplomatiques répétées, à l’importance des déplacements de ces ducs.


    Publications


    Article dans une revue

    2018

    titre
    Les rois de France et l’affirmation de l’autorité ducale durant le principat de Robert II de Bourgogne (1272-1306)
    auteur
    David Bardey
    article
    Annales de Bourgogne, Société des Annales de Bourgogne, A Paraître
    Accès au bibtex
    BibTex
    titre
    Compte rendu de : Philippe Contamine, Charles VII. Une vie, une politique, Paris, Perrin, 2017, 570 p.
    auteur
    David Bardey
    article
    Territoires contemporains, Centre Georges Chevrier (CGC), Université de Bourgogne, 2018, Varia, http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/publications/TC_VARIA/CR_ouvrages/bardey_fevrier2018.html. 〈http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/publications/TC_VARIA/CR_ouvrages/bardey_fevrier2018.html〉
    Accès au bibtex
    BibTex

    Communication dans un congrès

    2018

    titre
    Faire l'histoire des derniers ducs capétiens de Bourgogne (1272-1361) : sources, enjeux et méthodes
    auteur
    David Bardey
    article
    Conférences jeunes chercheurs sur la Bourgogne antique et médiévale, Jan 2018, Dijon, France. 2018, 〈http://calenda.org/417138?lang=pt〉
    Accès au bibtex
    BibTex

    2017

    titre
    Robert II de Bourgogne et l’évolution du pouvoir ducal à la fin du XIIIe siècle : bilan et perspectives de recherche sur le duché capétien
    auteur
    David Bardey
    article
    Dynamiques actuelles des recherches sur la Bourgogne médiévale : sources, approches, perspectives , Mar 2017, Dijon, France
    Accès au bibtex
    BibTex

    Enseignements

    2016-2017 : (Lycée Montchapet - Dijon)
    Stage de titularisation de l’agrégation d’histoire.

    2013-2015 : (Université de Bourgogne - UFR Sciences Humaines - Département d’histoire - Dijon)
    Tutorat d’accompagnement en histoire auprès des Licence 1.

    2013-2014 : (Lycée Thomas Dumorey - Chalon-sur-Saône)
    Maître auxiliaire en Lettres-Histoire-Géographie.

    CV

    2017 : Contrat doctoral à l’Université Bourgogne-Franche-Comté (2017-2020).

    2016 : Agrégation d’histoire.

    2015 : CAPES d’Histoire-Géographie.

    2014 : Master 2 Mondes Anciens et Médiévaux, Territoires et Environnements du Passé, spécialité Etudes médiévales, mention très bien (Université de Bourgogne - Dijon).

    2013 : Master 1 Mondes Anciens et Médiévaux, Territoires et Environnements du Passé, mention très bien. (Université de Bourgogne - Dijon).

    2012 : Licence d’histoire, mention bien. (Université de Bourgogne - Dijon)


    Lire la suite : BARDEY David

  • JANIN Marie-Anaïs

    Doctorante

    Thématiques de recherche

    • Épigraphie gauloise, latine et gallo-romaine
    • Études onomastiques et linguistiques
    • Histoire des Gaules
    • Assimilation et intégration au sein de l'Empire romain.

    Sujet de thèse :
    « Acculturation et identités gauloises à travers les langues et les inscriptions de Gaule Lyonnaise », sous la direction de Sabine Lefebvre et en codirection avec Guillaume Bonnet.

    Résumé de la thèse :
    Si l'intégration des Gaules à l'empire romain a été bien étudié dans ses aspects politiques, fiscaux et religieux, il est en revanche moins aisé d'en appréhender la dimension culturelle, et notamment linguistique. Comment en effet les langues utilisées par les différentes tribus gauloises se sont-elles adaptées à la romanisation et à la latinisation programmées de la province ? Que peuvent nous révéler les différentes évolutions langagières sur la perception et le degré d'assimilation des peuples au conquérant romain ? À quel point la langue est-elle un marqueur de l'intégration d'un peuple conquis et rattaché à un empire aux multiples identités culturelles ?
    Le sujet se concentre sur la Gaule Lyonnaise, l'une des provinces gauloises définies par le prince Auguste et remaniées plus tard par Domitien: le choix de cette province permet une étude contrastée entre la capitale des Gaules et les campagnes plus reculées plus à l'ouest. Il s'agit, à travers cette étude, d'exploiter historiquement et linguistiquement ses inscriptions en gallo-grec, en gallo-latin et en latin afin de constituer un tableau des diverses attitudes linguistiques des Gallo-romains, avec une attention toute particulière portée sur la langue gauloise, toujours à l'état de découverte par les linguistes.

        

    Publications



    Enseignements

    2016-2017
    Stage de titularisation de l'agrégation de lettres classiques (collège Montchapet, Dijon)

    2015
    Maître auxiliaire en lettres classiques (lycée Montchapet, Dijon)

    CV

    2017-2020
    Contrat doctoral à l'Université de Bourgogne-Franche-Comté, Dijon.

    2016
    Agrégation de lettres classiques.

    2015
    Master 2 Arts, Lettres et Langues, spécialité Langues et Littératures anciennes, mention bien, à l'Université de Bourgogne, Dijon.

    2014
    Master 1 Arts, Lettres et Langues, spécialité Langues et Littératures anciennes, mention bien, à l'Université de Bourgogne, Dijon.

    2013
    Licence de Lettres, spécialité Lettres classiques, à l'Université de Bourgogne, Dijon.


    Lire la suite : JANIN Marie-Anaïs

  • DE TOGNI Stefano

    Doctorant
    Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Thématiques de recherche

    • Archéologie romaine
    • Évolution urbain de la ville romaine
    • Ostie antique
    • SIG archéologique

    Sujet de thèse :

    « Les suburbia d'Ostie antique. Nouvelles recherches sur l'évolution urbain de la ville de la fin de la période Républicaine jusqu’à l'Antiquité tardive », sous la direction de Daniele Vitali (Professeur Université de Bourgogne-UMR ARTEHIS).


    Publications




    CV

    - 2014: Scuola di Specializzazione in Archeologia (QEQ 8), Università di Roma La Sapienza. Sujet de mémoire: “Il Balneum nel Caseggiato lungo via della Marciana a Ostia Antica (IV, ix). Nuove analisi e nuovi dati dagli scavi del Progetto Ostia Marina”, sous la direction de C. Panella (Prof. Università La Sapienza di Roma) et la co-direction de M. David (Prof. Università di Bologna).

    - 2011: Laurea Magistrale (Master 2) in Beni Archeologici, Università di Bologna. Sujet de mémoire: “Materiali per la ricostruzione delle forme insediamentali in area alpina tra età romana e tardoromana. Il sito di Angera sul Lago Maggiore”, sous la direction de M. David (Prof. Università di Bologna), et la co-direction de D. Giorgetti (Prof. Università di Bologna) et Barbara Grassi (Soprintendenza per i Beni Archeologici della Lombardia).

    - 2008: Laurea (Master 1) in Beni Archeologici, Università di Bologna. Sujet de mémoire: “Prospettive per l’applicazione di Sistemi Informativi Geografici (GIS) in Archeologia”, sous la direction de G. Maino (Prof. Università di Bologna) et la co-direction de A. Augenti (Prof. Università di Bologna).


    Lire la suite : DE TOGNI Stefano

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne