Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

POGUT Pierrick

pogut

Doctorant

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Thématiques de recherche

Elites ; Epigraphie ; Ibères ; Celtibères ; Intégration ; Assimilation.

Sujet de thèse : Les élites hispaniques à l’époque romaine : création et assimilation d’un groupe social dans la Péninsule ibérique de Sertorius à Galba (79 av J-C/69 apr J-C)
Sous la direction de : Mme Sabine Lefebvre

Sujet de Mémoire : La Gaule Ultérieure de 49 av. J.C. à 27 av. JC : Administration et romanisation

Sujet de Master 2 : La Lex coloniae Genetivae Iuliae : Essai de traduction et commentaires

Résumé du projet de thèse :

L’arrivée des Romains sur le territoire ibérique a engendré des bouleversements sociaux, notamment dans la hiérarchisation des sociétés locales. Ce sont en particulier les élites celto-ibères, les responsables des peuples conquis par Rome, qui vont jouer un rôle nouveau dans un empire où les Romains choisissent comme interlocuteur privilégié les « aristocrates » autochtones. L’attitude de ces derniers la conquête une fois achevée, la façon dont ils sont perçus par les Romains qui les désignent aussi bien comme étant les primores ou les principes sont révélatrices de l’adhésion au système impérial et de leur intégration. Réussie, cette dernière les conduit a participer à la vie des cités, à devenir des évergètes et des acteurs du culte impérial. Certains accèdent ainsi aux ordres supérieurs de la société romaine. La période choisie, de Sertorius à Galba, permet de voir comment entre les choix à faire durant les guerres civiles, et la pax Romana établie sous les Julio-claudiens, les aristocrates sont devenus des notables romanisés, cela avant que l’octroi du droit latin par Vespasien ne modifie l’équilibre des sociétés hispaniques. Les contacts noués avec les émigrants italiens, la place de ces derniers dans la hiérarchie sociale, et le modèle de vie qu’ils diffusent sont des aspects importants de cette recherche. C’est donc une approche locale de la sociologie des habitants de la Péninsule qu’il faut envisager, à travers les représentations des élites (tombeaux, statues, actes d’évergétisme..) en prenant en compte la Péninsule ibérique.


Publications


Fonctions

- 2014- : Professeur titulaire Histoire-Géographie, Collège Rocher du Dragon (Aix-en-Provence).

- 2013-2914 : Professeur titulaire Histoire-Géographie, Collège ZEP-APV Joliot-Curie (Bron).

- 2012- 2013 : Professeur stagiaire Histoire-Géographie, Collège ZEP-APV Joliot-Curie (Bron).

- 2010-2012 : Professeur contractuel d’Histoire-Géographie auprès du Rectorat d’Aix-Marseille.

- 2008-2010 : Professeur vacataire d’Histoire-Géographie auprès du Rectorat d’Aix-Marseille.

CV

- 2011-2012 : Obtention du CAPES d’Histoire-Géographie, Académie de Lyon.

- 2011- : Doctorat d’Histoire romaine, Université de Bourgogne (Dijon).

- 2008-2009 : Master 2 Archéologie, mention Recherche, Universidad de Alicante/Université de Provence (Aix-en-Provence), mention Bien.

- 2004-2005 : Maîtrise d’Histoire, mention Très Bien, Université de Provence (Aix-en-Provence).

- 2003-2004 : Licence d’Histoire, Université de Provence (Aix-en-Provence).

- 2001-2003 : DEUG d’Histoire, Université Michel de Montaigne (Bordeaux)/Université de Provence (Aix-en-Provence).

- 2000-2001 : Classe Prépa IEP, Ecole CASSO (Bordeaux).

- 1999-2000 : Baccalauréat Général, section ES, option SES.


CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne