Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

  • Base de données FolimageS

    Porté par ARTEHIS

    Axe thématique d’ARTEHIS de rattachement : Corpus

    Responsable : M. Clouzot

    Participant(s) d’ARTEHIS : Marie-José Gasse-Grandjean

    Durée : 2017-19

    Résumé :
    En lien avec plusieurs publications sur les figurations des fous et de la musique dans les enluminures médiévales, une base de données FolimageS de 753 images de fous a été élaborée. Les enluminures ont été taguées (personnages, actions, environnement, objets, musique, couleurs, animaux…), une typologie a été peu à peu définie.
    Cette documentation a permis la réalisation d’un living book, une publication en ligne et gratuite chez l’éditeur suisse infoclio.ch ou Portail professionnel suisse des sciences historiques dans la collection intitulée Living books about history : Le fou dansant et le mundus inversus (DOI: 10.13098/infoclio.ch-lb-0007). Elle a fait aussi l’objet d’une présentation sur poster au colloque ECRIDIL à Montréal (2018). Une autre publication dans la Revue Humanistica est en cours. Elle va également trouver des applications dans le domaine de l’Intelligence Artificielle.

    [En savoir plus]

    Lire la suite : Base de données FolimageS

  • Du parchemin à l’ADN (XIVe-XVIIIe s.) : histoire, génétique, environnement

    Porté par ARTEHIS

    Axe thématique d’ARTEHIS de rattachement : Corpus

    Responsable : M. Clouzot

    Participant(s) d’ARTEHIS : Patrice Méniel ; Marie-José Gasse-Grandjean ;Thomas Roy ; Vincent Balland

    Financements : BQR 500 euros

    Durée : 2017-19

    Résumé :
    C’est un projet transdisciplinaire et innovant (partenariat uBFC-ARTEHIS-ICB) qui se fait en collaboration avec les services d'archives de la Région, en partenariat avec la MAE Nanterre-ARSCAN/ INRAP/AMIS Toulouse. Le projet associera pour la 1ère fois les nanosciences et les sciences historiques.
    Il porte sur l'analyse innovante des parchemins datant des ducs Valois (14e s.) aux Etats de Bourgogne (18e s.). Constitués de peaux animales (mouton, chèvre, veau), ces documents anciens contiennent des données génétiques, physiques et environnementales peu ou pas exploitées.
    Le but est de déterminer les espèces animales et leur origine, les techniques utilisées pour la fabrication des parchemins.
    Les méthodes innovantes utiliseront des techniques de pointe d'analyses biologiques, d'imagerie et de spectrométrie haute résolution.
    Les résultats escomptés permettront de répondre aux questions historiques et aux besoins des métiers de la conservation des archives. La diffusion la plus large possible se fera par des publications scientifiques et des conférences grand public.
    La valorisation innovante de ce patrimoine régional de renommée internationale apportera une visibilité inédite à la Région en matière de communication et d'image.

    Lire la suite : Du parchemin à l’ADN (XIVe-XVIIIe s.) : histoire, génétique, environnement

  • Complexes ecclésiaux et monastiques de l’archipel du Kvarner (Croatie) entre le Ve et la XIIe s.

    Porté par ARTEHIS (en partenariat avec l’UMR Chrono-environnement et l’École française de Rome)

    Axe thématique d’ARTEHIS de rattachement : Ritualiser, croire et le montrer. Pratiques rituelles, religieuses et funéraires du passé

    Programme de rattachement : Les espaces du rituel et de la Croyance

    Responsable : S. Bully

    Participant(s) d’ARTEHIS : P. Chevalier, T. Chenal, A. Saggese, D. Martinez, M. Bizri, L. Popovitch, C. Mureau.

    Financements : Ministère des Affaires étrangères, Ministère de la Culture croate, Ecole française de Rome, fondation privée, collectivités locales croates

    Durée : 2019 à 2022  

    Résumé :
    Ce programme de recherche s’appuie sur les acquis de la fouille programmée du monastère Saint-Pierre d’Osor (menée entre 2006 et 2017) et sur un premier recensement des sites et complexes ecclésiaux potentiellement monastiques de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge dans l’archipel du Kvarner mené entre 2010 et 2018. Le nouveau programme est consacré à la publication de l’étude archéologique du monastère Saint-Pierre d’Osor et au développement de fouilles programmées sur les complexes de Martinšćica (île de Cres) et de Mirine d’Omišalj (île de Krk).

    Les modalités et les conditions de la diffusion d’un premier monachisme de l’Antiquité tardive, puis byzantin, jusqu’à l’arrivée des bénédictins entre les IXe et XIe s. sur le littoral croate, sont au cœur de nos problématiques scientifiques. L’une des principales difficultés rencontrées réside dans l’identification même des complexes monastiques au sein du grand nombre de sites ecclésiaux du littoral croate et dont la fonction peut être bien différente. La question qui se pose également est celle du passage possible d’une fonction à une autre. Cette difficulté résulte aussi de la définition d’un monastère, tant l’acceptation de cette dénomination recouvre des réalités architecturales, des pratiques religieuses, des usages ou des statuts différents en fonction des lieux et des périodes. À travers les deux fouilles programmées et la poursuite des prospections sur les sites ecclésiaux, le programme poursuit une lecture et une analyse des sites à plusieurs échelles : celle du monument, celle du complexe auquel il appartient, et celle du paysage/espace dans lequel il s’inscrit.

    Lire la suite : Complexes ecclésiaux et monastiques de l’archipel du Kvarner (Croatie) entre le Ve et la XIIe s.

  • Etude des décors complexes incisés sur bracelets en alliages cuivreux, de l’âge du Bronze au Premier âge du Fer

    Porté par ARTEHIS

    Axe thématique d’ARTEHIS de rattachement : Dynamiques de production matérielle

    Programme de rattachement : Production et reconstitution de la parure féminine au Bronze final (S. Wirth)

    Responsable : Vincent GEORGES

    Durée : 2018-2021

    Résumé :
    De l’âge du Bronze à l’âge du Fer, le territoire européen recèle des quantités remarquables de bracelets à décors incisés complexes, sous la forme d’anneaux de bras ou de jambes. L’acmé du phénomène se produit à l’âge du Bronze final. Le temps long influe sur ces réalisations propres à des cadres socio-économiques certes distincts, mais partageant des traits spécifiques.

    Le cadre méthodologique initial de cette étude a été publié dans le cadre de la table ronde de Dijon, du 15 juin 2013, intitulée Normes et variabilités au sein de la culture matérielle des sociétés de l’âge du Bronze sous la direction de Claude Mordant et Stefan Wirth. L’approche anthropologique a fait l’objet d’une première étude de cas à une échelle interrégionale (Georges 2015). Un premier bilan cartographique a été délivré (Georges 2017). La recherche se poursuit à une échelle globale européenne, avec des approches plus régionales ou monographiques (travaux en cours). L’objectif final est de mettre à disposition un corpus in progress accompagné d’une première synthèse introductive consacrée à cette catégorie de décors et rassemblant les acquis des travaux déjà réalisés.

    Lire la suite : Etude des décors complexes incisés sur bracelets en alliages cuivreux, de l’âge du Bronze au...

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne