Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Pôle de morphométrie en archéologie et géoarchéologie - POMOAR'K/T ARTEHIS

Le pôle de morphométrie en archéologie et géoarchéologie et géoarchéologie de l'UMR ARTEHIS est interdisciplinaire et développe plusieurs collaborations à l’international. Il propose l'étude de différentes productions matérielles, mais aussi d'archives naturelles via la comparaison statistique des formes. Il s'appuie sur les nouvelles technologies non invasives, notamment en imagerie 3D et réalité virtuelle, mais aussi sur les dernières avancées en mathématiques, statistiques, biologie évolutive et géographie. Son originalité réside donc dans une combinaison de différentes disciplines, qui permet de comprendre plus finement le fonctionnement des sociétés humaines ou des processus naturels.

 

Projets en cours :


Analyses stylistique des formes par approche mathématique

  • stèles funéraires protohistoriques de Mongolie
  • dalles gravées protohistoriques de la vallée des Merveilles (Alpes franco-italiennes)
  • art rupestre protohistorique du Sud Maroc

Analyses morphométriques 2D/3D des productions matérielles

  • productions d’objets en alliage cuivreux de l'âge du Bronze
  • productions des fibules du second âge du Fer
  • productions céramiques protohistoriques
  • foies divinatoires mésopotamiens en terre cuite

Développement d'outils pour l’acquisition et le traitement des données archéologiques et géologiques

  • logiciel DACORD - Dessin Assisté de la Céramique par ORDinateur
  • analyse typologique automatisée
  • caractérisation automatique d’objets géologiques

Valorisation du patrimoine culturel

  • musée virtuel
  • relevés paléontologiques du site d'Anza (Maroc)
  • reconstruction 3D des hypogées néolithiques des Marais de Saint-Gond (France - Marne)
  • étude statistique des éléments du bâti (Burkina-Faso)

 

Compétences :

  • acquisition des modèles 3D par Scanners 3D et photogrammétrie [En savoir plus - PDF]
  • traitement interdisciplinaire des données (géographie, chimie, physique des matériaux, mathématiques, biologie) pour la compréhension de l'organisation de la production matérielle des sociétés anciennes
  • développement d'outils analytiques
  • réalité virtuelle
  • photos 360°


Quelques exemples :

 

 

Principaux partenaires :

  • Laboratoire Biogéosciences uB-FC, Dijon
  • Insitut de Mathématiques de Bourgogne, uB-FC, Dijon
  • Laboratoire Chrono-environnement, uB-FC, Besançon
  • Centre archéologique européen du Mont Beuvray, Glux-en-Glenne
  • Musée du Louvre, Paris
  • Musée d'anthropologie préhistorique de Monaco
  • Laboratoire UAM, Université de Masaryk, Brno, République Tchèque
  • Laboratoire de géologie Appliquée et Géo-Environnement Université d’Agadir, Maroc
  • Université de Ouagadougou, Burkina Faso

 

Lire la suite : Pôle de morphométrie en archéologie et géoarchéologie - POMOAR'K/T ARTEHIS

  • Archéométrie

    L’UMR ARTEHIS dispose d’un service d’archéométrie en appui aux recherches développées dans le laboratoire.

    Différentes techniques sont proposées :

    Pôle de morphométrie en archéologie et géoarchéologie - POMOAR'K/T ARTEHIS

    Le pôle de morphométrie en archéologie et géoarchéologie et géoarchéologie de l'UMR ArTeHiS est interdisciplinaire et développe plusieurs collaborations à l’international. Il propose l'étude de différentes productions matérielles, mais aussi d'archives naturelles via la comparaison statistique des formes. Il s'appuie sur les nouvelles technologies non invasives, notamment en imagerie 3D et réalité virtuelle, mais aussi sur les dernières avancées en mathématiques, statistiques, biologie évolutive et géographie. Son originalité réside donc dans une combinaison de différentes disciplines, qui permet de comprendre plus finement le fonctionnement des sociétés humaines ou des processus naturels.

    [Lire la suite]

    Fluorescence X portable

    Cette technique d’analyse de surface semi‐quantitative permet d’effectuer l’analyse chimique
    élémentaire (hors éléments légers) d’échantillons d’alliages métalliques ou de sols. L’appareil en
    question présent dans les locaux d’Artehis de l’université de Bourgogne peut être emmené sur le
    terrain.

    Microscopie électronique à balayage et environnementale

    Des analyses chimiques élémentaires de copeaux métalliques obtenus par micro‐prélèvement (microperçage)
    permettent d’obtenir la composition volumique d’un élément archéologique en complément
    des analyses non destructives et surfaciques réalisées par fluorescence X. La sensibilité de cet
    appareillage est inférieure au pourcent massique. (ICB / Université de Bourgogne).
    Pour imager nos échantillons non conducteurs comme les tissus, nous pouvons réaliser des clichés à
    l’échelle submillimétrique sous microscope environnemental. Cette technique nous permet
    d’identifier le type de fibre auquel nous avons affaire, végétal ou animal, longitudinal ou écailleux
    (INRA / Université de Bourgogne).

    Spectroscopie Raman

    Cette technique d’analyse permet d’identifier les composés chimiques moléculaires de pigments et
    peintures. Ceci est particulièrement pertinent pour nos problématiques archéologiques puisque nous
    pouvons ainsi déterminer la nature des composés chimiques moléculaires constitutifs des pigments et
    mieux en cerner l’origine ou le mode d’élaboration. Il est aussi possible de distinguer deux minerais
    différents d’un même élément. (ICB / Université de Bourgogne).

    Autres équipements

    Lames minces d’échantillons géologiques pour études minéralogiques
    Tronçonnage, Polissage. (Service commun, UFR SVTE, Université de Bourgogne)

     

    img 4974 copie img 4975 copie

    Lire la suite : Archéométrie

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne