Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Minière de silex et nécropole d’hypogées néolithiques de Vert-Toulon (Vert-la-Gravelle) « La Crayère » (Marne, France) / campagne 2017

fig134 DSC1002 LD copie Responsable : Rémi Martineau (CR CNRS)
 Participation de membres d’ARTEHIS : Anthony Dumontet (AI CNRS)
 Dates de chantier : Du 28 Mai au 8 Juillet 2017
 Financement : Ministère de la Culture, Communauté d’agglomération d’Epernay

Le site :

Situé dans la région archéologiquement riche des marais de Saint-Gond (Marne), le site de Vert-la-Gravelle « La Crayère » fait l’objet d’une fouille depuis 2013 sous la responsabilité de Rémi Martineau. Localisé sur une très forte pente, il présente la particularité de réunir dans un lieu unique une minière de silex du Néolithique moyen II (4300-4000 avant notre ère) et une nécropole d’hypogées attribuée au Néolithique récent (3500-3000 avant notre ère). Outre la présence de différentes structures d’extraction (fosses, tranchées, puits) qui apportent de nombreux renseignements sur les méthodes employées, la plus grande particularité du site réside dans le fait que les couloirs d’hypogées ont été creusés dans les comblements d’une tranchée d’exploitation de silex. Ces comblements, qui peuvent atteindre plus d’1,2 m de hauteur, ont livré une grande quantité de mobilier (bois de cervidé, silex taillé).

Les couloirs des hypogées ont livré un mobilier plus rare, tandis que les chambres funéraires, fouillées au XIXe siècle par J. de Baye, contenaient des poteries, des gaines de haches en bois de cerf, des poinçons en os, des outils en silex, des armatures de flèches.

 

fig134 DSC1002 LD

 

Objectifs de la campagne 2017 :

  • Comprendre la succession chronologique des creusements et des comblements

  • Fouiller, relever et enregistrer les couloirs des hypogées et les structures de la minière

Résultats :

La campagne de 2017 clôturera la fouille du site de « La Crayère ». Les résultats de cette année permettront de connaître avec précision les creusements des différents aménagements du site et d’assurer leur enregistrement en trois dimensions (dessins en coupe et en plan, prises de vue photographiques, photogrammétrie). Des informations sur les méthodes de comblement employées au Néolithique complèteront notre connaissance des processus de remblaiement des structures minières. Des sondages seront effectués en haut et en bas de la pente afin de définir l’extension du site et de chercher des aménagements ou des aires d’activité domestiques ou artisanales (taille du silex).

Perspectives :

Le site de Vert-la-Gravelle « La Crayère » fait actuellement l’objet d’une étude concernant son éventuel futur aménagement pour permettre l’accessibilité au public.

Par ailleurs le site s’inscrit dans un programme d’étude plus large sur le Néolithique dans les marais de Saint-Gond, dont l’un des sujets d’étude principal concerne les sites d’habitat, encore inconnus dans la région. A partir des nombreuses prospections effectuées depuis 2011, des sondages seront réalisés en 2017 et en 2018 sur le territoire de plusieurs communes limitrophes.  

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne