Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Le site archéologique de Savigny-Les-Beaune « La Champagne »

1 dsc 0008 copie 2Des traces de vignes romaines (ou médiévales) et modernes en Côte de Beaune
Responsable :
Jean-Pierre Garcia, professeur à l’université de Bourgogne, UMR CNRS-uB-Culture 6298 ARTEHIS et MSH-Dijon.
Participation de : A. Quiquerez, F. Delencre, D. Stuart (UMR ArTeHiS) et 15 étudiants du master 1 AGES « Archéo-GEo-Sciences »
Dates : 17-21 mars 2014.
Financements et soutiens : Programme DINOS, Conseil Régional de Bourgogne (via le Plan d’Action Régional pour l’Innovation), Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne, SRA Bourgogne

 

1 dsc 0008 copie 2

 

Le site

Cette opération est l’aboutissement d’une enquête documentaire motivée par deux photos de 1962 de Lucien Perriaux (naturaliste bourguignon et futur maire de Beaune 1965-1968) qui montrent des traces, difficilement interprétables à l’époque, mais qui aujourd’hui sont tout à fait comparables aux fosses de plantations de vignobles anciens (romains ou médiévaux) tels que ceux qui sont mis au jour depuis une quinzaine d’années par les archéologues en France.

 

3 dsc 0297 copie

 

Objectifs et résultats

Ces indices étaient situés à l’époque des photos de Louis Perriaux en surface de gravières. L’enquête s’est poursuivie par l’étude des photos aériennes de 1962 à 2013, géolocalisées pour replacer le site dans le paysage d’aujourd’hui qui est devenu la zone industrielle de Beaune de « La Champagne ».

Au final, le repositionnement des photos au sol, le géoréférencement des photos aériennes ont permis de retrouver la seule parcelle de terrain préservée des aménagements et accessibles à la fouille … dans le périmètre de la cuverie Bouchard Père et Fils, une des plus importantes maisons de vin de Bourgogne.

Des prospections magnétiques et électriques (Pôle-Pôle et tomographie) ont précisé la surface investigable.

Le sondage a mis au jour un ensemble de fosses de plantations de vignes analogues à celles observées par Lucien Perriaux, des fosses en alvei avec provignages dont la forme et les creusements internes évoquent plutôt un âge antique que médiéval.

En plus de ces traces, un autre ensemble de fosses de plantation et de provignage sans doute modernes, a été mis en évidence avec des racines et des fragments de ceps conservés sous forme charbonneuse.Un relevé aérien par drone a été effectué pour restituer le site en plan et en 3D
.

 

4 dsc 0027 copie

 

5 dsc 0333 copie 2

 

 

Perspectives

La métrique de ces fosses sera à comparer à celle d’autres vignobles publiés en France. Des datations 14C sur des fragments de charbons de bois et les restes organiques recueillis dans les fosses seront pratiquées à la suite.Ce programme fait suite aux recherches sur les vignobles anciens, commencé à Gevrey-Chambertin-Brochon en 2008-2012. Ces vestiges de plantations attestent la viticulture sur des terrains actuellement non occupés par la vigne, dans un territoire viticole emblématique, aux portes de Beaune, dans le fameux Pagus Arebrignus du panégyrique à Constantin de 312 et dans le périmètre des climats viticoles candidats au patrimoine UNESCO.

[Lire le communiqué de presse]

 

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne