Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

Abbaye de Bobbio (Italie) : prospections géophysiques, 2014

fig. 1 copie 9Collaboration franco-italienne
Responsables : Eleonora Destefanis (Università del Piemonte Orientale “Amedeo Avogadro”), Sébastien Bully (UMR ARTeHIS), Christian Camerlynck (UMR METIS – Université Pierre et Marie Curie Paris VI-Jussieu), Roberta Conversi (Soprintendenza per i Beni Archeologici dell’Emilia Romagna)
Dates : 30 avril au 2 mai 2014
Financements : projet Making Europe : Colombanus and his legacy

 

 fig. 1 copie 9

 

Le site

Située dans la vallée de la Trebbia, au sein des Apenins, l’abbaye de Bobbio fut fondée par Colomban en 612, après son exil de Gaule. La crypte gothique de l’abbatiale conserve la dépouille de l’abbé irlandais décédé en 615. Durant le Moyen Âge, l’abbaye est un important lieu de pèlerinage et figure parmi les grands centres spirituels d’Europe occidentale. Le musée municipal conserve d’importants témoignages des siècles du haut Moyen Âge, mais les bâtiments monastiques sont pour l’essentiel des reconstructions de la fin du Moyen Âge, à l’exception de l’abbatiale qui conserve des parties romanes.
Objectifs et résultats
Les prospections GPR engagées sur le monastère de Bobbio s’inscrivent dans le cadre du programme de recherche international Making Europe : Colombanus and his legacy et complétent des premières prospections magnétiques réalisées par l’université de Galway (Irlande) en 2013. Mieux adaptée aux contraintes d’espaces architecturés et urbains, nous avons mis en œuvre la méthode du radar-sol à l’intérieur du monastère et sur les places adjacentes. La prospection a porté sur l’ensemble de l’abbatiale et sa crypte, sur le cloître et les galeries, son aile orientale et sur la place qui borde le monastère à l’est. L’analyse de l’ensemble des carte-radars est toujours en cours, mais la localisation de structures dans la nef de l’abbatiale romane a permis d’ores et déjà de déterminer l’emplacement d’un sondage archéologique qui sera réalisé en 2015. Au moment de la célébration des 1400 ans de la mort de saint Colomban, il s’agira des toutes premières recherches archéologiques menées sur le monastère.

 

fig. 2 5

 

[Blog du site]

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne