Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

AGENDA

Télécharger au format iCal
Workshop : Ethnoarchéologie du mégalithisme 3 : la mission 2017 à Sumba
Vendredi, 16 Février 2018,  9:15 -  5:00
Contact Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Workshop organisé par les Universités de Dijon et de Strasbourg, les UMR 7044 Archimède et 6298 ARTEHiS

Organisateurs : Noisette Bec Drelon, Bruno Boulestin, Anthony Denaire, Christian Jeunesse

La manifestation de Dijon se situe dans la continuité de deux tables rondes organisées à Strasbourg en 2014 et 2015 et consacrées au Rôle des modèles ethnologiques dans l’interprétation du mégalithisme néolithique européen (Jeunesse et al., 2016). Ce premier dégrossissage consacré principalement à une réflexion sur les contextes sociaux du mégalithisme a débouché ensuite sur la mise en œuvre de deux programmes ethnoarchéologiques dirigés par C. Jeunesse, financés conjointement par l’IDEX de l’Université de Strasbourg par L’Institut Universitaire de France, et qui se sont traduits par trois missions en Indonésie, en particulier sur l’île de Sumba :
- le premier consacrée aux « Conditions de formation des assemblages osseux archéologiques dans les sociétés pré-littéraires disparues européennes » (2015-2016 et 2018 ; avec Anthony Denaire et Rose-Marie Arbogast) ;
- le second intitulé « Ethnoarchéologie de la tombe collective. Eclairer les pratiques néolithiques par l’étude des sociétés vivantes de l’Asie du Sud-Est » (2017-2018, avec Noisette Bec Drelon et Bruno Boulestin).

Les différentes missions ont également permis de recueillir de précieuses informations sur la pratique du mégalithisme, Sumba, dernier lieu au monde où il est encore couramment pratiqué.

L’objectif de cette table ronde est de faire un point d’étape sur les questions liées à l’architecture mégalithique et à la pratique de la tombe collective : partager les données collectées jusqu’à présent et recueillir les remarques (et les souhaits…) de la communauté scientifique, avec l’idée d’en tirer profit pour affiner les grilles de lectures qui seront mises en œuvre dans les missions de terrain à venir.

Deux axes seront privilégiés :

- Architecture et techniques de construction du dolmen sumbanais, avec une attention particulière au rôle du bois dans le transport des dalles et le montage du coffre mégalithique.
- La tombe collective : fonctionnement et recrutement. Pour bien cerner les spécificités sumbanaise, nous proposerons une comparaison avec les pratiques en usage dans une autre aire à tombes collectives de l’archipel indonésien, le pays Toraja (île de Sulawesi).

JEUNESSE C., LE ROUX P., BOULESTIN B., dir. (2016) Mégalithismes vivants et passés : approches croisées, Archaeopress Archaeology, Oxford, 294 p.

PROGRAMME :

9.15 : accueil des participants (bâtiment AAFE, salle R01)
9.30 : Anthony Denaire et Christian Jeunesse : Présentation de la journée
9.45 : Christian Jeunesse : Les sociétés sumbanaises – les derniers « mégalitheurs »
10.45 : pause
11.00 : Noisette Bec Drelon et Christian Jeunesse : Architecture et techniques de construction des dolmens
12..00 – 14.00 : repas de midi
14.00 : Bruno Boulestin : collectif, pluriel, primaire…. Questions de terminologie
14.30 : Christian Jeunesse et Noisette Bec Drelon : Sumba et Sulawesi : deux modèles de tombes collectives
15.30 : Bruno Boulestin, Mélanie Pruvost et Christian Jeunesse : les modèles sumbanais et la paléogénétique
16.00 : pause
16.15 : discussion générale (modération : Alain Gallay)
17.00 : clôture de la table ronde

Lieu Pôle AAFE - Dijon
salle R01

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne