VINCENT Marion

Doctorante
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Axe de recherche : Corpus : penser et construire les outils numérique

 

Thématiques de recherche

Sujet de thèse :

Histoire et constitutions des collections d'archéologie classique du musée d'archéologie de Besançon (1849-1930).

Thèse menée sous la direction de Pierre Nouvel et la codirection de Sophie Montel.

Descriptif :

Le musée de Besançon possède la plus ancienne collection publique de France, initiée par le legs, et sur la demande, de l’abbé BOISOT en 1694. Le Musée d’archéologie ouvre ses portes en 1849, complétant le Musée des Beaux-Arts, installé depuis 1843 dans la nouvelle halle aux grains de Marnotte.

Cependant, hormis un catalogue d’exposition de 1994 pour le tricentenaire du musée, la constitution de ses collections d’archéologie n’a pas encore fait l’objet d’une analyse globale. On trouve uniquement des études ponctuelles pour les plus prestigieuses d’entre elles, souvent à l’occasion d’une exposition, par exemple la collection de Pierre-Adrien PÂRIS (exposition « Le cabinet de Pierre-Adrien Pâris, architecte, dessinateur des Menus-Plaisirs », 2008/2009) ou l’histoire des objets égyptiens (exposition « La momie aux amulettes », 2008) ou encore des publications anciennes (XIXe siècle et début du XXe).

L’objectif est donc d’essayer de déterminer comment sont entrées les collections d’archéologie classique au sein du Musée des Beaux-arts et d’archéologie de Besançon (MBAAB), d’analyser la provenance et les pratiques de collectes des objets découverts ou provenant d’Europe moyenne et du bassin méditerranéen. Il s’agira donc de définir quels sont les différents modes d’entrée (dons, legs, dépôts), qui sont les donateurs privés (noms, professions, statut social, implication dans la vie municipale et régionale, etc.) et les institutions qui ont déposé des œuvres depuis la création d’un musée d’Archéologie indépendant en 1849, jusqu’à la fusion des deux musées, qui formeront le Musée des Beaux-arts et d’archéologie tel qu’on le connaît aujourd’hui, dans les années 1930. On pourra enfin s’interroger sur la finalité de ces dons et dépôts.


Publications


Erreur : Vous devez saisir des critères


Fonctions

 

Je suis adjointe technique à l’Institut national du Patrimoine, au département des restaurateurs, depuis le 1er mai 2018. J’effectue ma thèse en temps partiel, à côté de cet emploi.

CV

2015/2017

Master 2 mention "Patrimoine et Musées"
Préparation aux concours du patrimoine Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

2014/2015

Master 2 histoire de l’art de l’Antiquité à nos jours, Grandes mutations culturelles et artistiques, mention bien
Sujet : Les collections de céramique grecque du Musée des Beaux-arts et d’archéologie de Besançon UFR SLHS, Besançon

Master 2 histoire de l’art de l’Antiquité à nos jours, préparation au concours de conservateur du patrimoine (INP) - Université Lumière-Lyon 2

2013/2014

Master 1 histoire de l’art et archéologie/histoire
Sujet : Le mythe des grues et des pygmées sur les vases à figures noires de l’époque archaïque grecque - UFR SLHS, Besançon

2007/2012

Double licence histoire de l’art et archéologie/histoire UFR SLHS, Besançon

2007

Baccalauréat série S mention AB, Lycée Louis Pergaud, Besançon.