Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

MIGNOT Mégane

Doctorante
Contact : megane.mignot@u-bourgogne.f
Axe thématique de recherche : Fabrique du paysage. L’homme acteur et héritier de son environnement sur le temps long

 

Thématiques de recherche

Sujet :

Le territoire de Vix depuis la protohistoire, modèle géoarchéologique multiscalaire d'occupations et de préservation des traces d’activités humaines sur le temps long
Sous la direction de : Jean-Pierre Garcia et Amélie Quiquerez

Résumé :

Le territoire de Vix concentre différents reliefs dans un espace restreint, allant du plateau et des versants du mont Lassois à la Seine et sa plaine alluviale. Cette particularité en fait un paysage-type qui permet d’étudier, à plusieurs échelles spatiales, différents contextes géomorphologiques et sédimentaires, ainsi que leurs relations.

De plus, le territoire de Vix est densément occupé au Premier âge du fer. Un site princier se développe alors depuis le mont Lassois, dont le potentiel archéologique suscite un intérêt européen et motive de nombreux travaux dont ceux du Programme Collectif de Recherche (PCR) "Vix et son Environnement" depuis 2001. Sur le plateau, le PCR a mis en évidence des bâtiments parfois monumentaux protégés par de larges systèmes de fortifications. Dans la plaine, sur une terrasse alluviale au pied du mont, le tumulus de la "Dame de Vix" a été découvert en 1953. Ce tumulus de 40 m de diamètre, aujourd'hui arasé, a fait nouvelles fouilles en 2019, menées par l'Inrap et l'UMR Artehis. D'autres vestiges protohistoriques sont également connus, ainsi que des constructions gallo-romaines, et le sommet du mont est occupé à l’époque mérovingienne et au 12ème siècle. Une présence anthropique dans cet espace restreint est donc attestée sur le temps long.

Nos recherches exploitent un paysage-type et des occupations diachroniques pour construire des modèles géoarchéologiques sur différentes échelles de temps et d’espace, permettant de renseigner l'implantation, le développement et la conservation des sites archéologiques. Il s'agit d'établir l'emprise des occupations sur les différentes situations géomorphologiques, d'étudier la dynamique du paysage et en particulier les héritages d'une occupation sur les occupations suivantes, et de discuter de la conservation des structures et du type de traces laissées à l’analyse. Les méthodes utilisées pour y parvenir incluent la constitution d’un corpus à partir des données bibliographiques et des rapports de fouilles, l’utilisation d’outils géoarchéologiques comme les carottages et l’analyse sédimentaire ainsi que l’imagerie géophysique ; et l’analyse de la topographie à partir de données LiDAR.

Mots clés :

Vix, Paysage, Géomorphologie, Site princier, Mont Lassois, Seine


Publications



Enseignements

2020-2021 (Université de Bourgogne) :

- 24h de Travaux Pratiques Planète Terre en L1 SVTE
- 14h de Travaux Dirigés Hydrogéologie en L2 ST
- 14h de Travaux Dirigés Outils de cartographie numérique (SIG) en L3 STE

CV

2018-2020 : Master Archéologie, Sciences pour l’Archéologie parcours Archéo-Géo-Sciences (Université de Bourgogne)

            Sujet de M2 : Géoarchéologie de la tombe princière de Vix (Côte-d’Or) et conditions d’implantation des nécropoles protohistoriques au pied du mont Lassois

            Sujet de M1 : Tuilerie médiévale de Montcenis (Saône-et-Loire) – Étude géoarchéologique et géophysique

2017-2018 : Licence 3 Sciences de la Terre et de l’Environnement (Université Grenoble Alpes)

2016-2017 : Licence 3 Physique, parcours Physique-Chimie (Université Grenoble Alpes)

2014-2016 : DUT Mesures Physiques (Université Grenoble Alpes)


 

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne