Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

PCR Recherches : La céramique médiévale et moderne en Bourgogne : production, consommation, diffusion (12e - 17e siècles)

Programme porté par ARTEHIS

Axe thématique d’ARTEHIS de rattachement : Dynamiques de production matérielle

Programme de rattachement : le mobilier quotidien

Responsable : Marie-Christine LACROIX

Participants d’ARTEHIS : Aumard Sylvain ; Bugnon Anne-Lise ; Maerten Michel

Financements : subvention DRAC de 14000 €

Durée : 4 ans (2018 à 2021)

Résumé:
Cette recherche a pour objectifs de détecter les sites de fabrication potière médiévaux et moderne en Bourgogne, d’en caractériser la production et d’évaluer leur diffusion sur les sites d’habitat.
Le dernier projet de recherche sur la céramique médiévale en Bourgogne date des années 1991-1995, sous la forme d’un PCR coordonné par Patrice Beck. L’objectif était de réaliser un inventaire des sites de productions à travers des recherches en archives, et de développer les études de mobiliers. Les ateliers de Sevrey, site de production majeure durant toute la période médiévale, ont fait l’objet d’un focus particulier. Aujourd’hui il est possible de dresser un état de la question sur les quatre grandes aires de productions pour le moment reconnues dans la région.
Le groupe de la Ferté : cette production est sans doute la mieux connue grâce notamment aux études et publications concernant les ateliers de production de Sevrey, situé au sud de Chalon-sur-Saône (71).
Le groupe rouge-orangé du dijonnais : les productions présumées locales à pâte rouge dont les ateliers, pour l’heure non exactement localisés se situent vers Villers-les-Pots, Saint-Seine-l’Abbaye et Bèze.
Le groupe gris micacé de l’autunois : cette production micacée recouvre une vaste zone de diffusion, reconnue du sud du Morvan jusqu’au bord de l'Allier. Actuellement, le seul atelier identifié est l'atelier d'Ornez, qui n’a pu, à lui seul, fournir une telle production : d’autres ateliers restent donc à localiser.
Le groupe de la Puisaye : dans la Nièvre et dans l’Yonne, ces ateliers de grès constituent un centre potier majeur de production pour les périodes moderne et contemporaine qui reste encore assez mal connu.
D’autres pôles de productions restent à définir, comme l’atelier médiéval fouillé à Auxerre (place des Véens) et étudié par V. Durey.
Le projet a fait l'objet d'une première demande d'autorisation sous la forme d'une prospection thématique, accordée pour 2017, assortie d'un budget d'analyses (financement Drac) et rattachée à l'UMR Artéhis (Dijon).
La sélection des échantillons pour les analyses est en cours de finition et celles ci pourront être commandées début octobre au laboratoire de l’université de Caen. Les productions dijonnaises ayant déjà fait l’objet d’un programme d’analyse, le choix s’est porté en 2017 sur les productions de la région d’Autun.
Un bilan bibliographique est également en cours de constitution sous Zotero.
Outre ces analyses, l'année 2017 est surtout consacrée à étudier plus finement la faisabilité du projet, à définir un programme précis et à recruter des bonnes volontés.
Le projet est fondé sur la méthodologie développée par le groupe ICERAMM : répertoire, notices, bibliographie (http://iceramm.univ-tours.fr/)
Le PCR s’articulera sur trois années de recherches plus une quatrième année consacrée à la publication. En 2018 sont prévus la construction des outils (répertoires, bibliographie), des enquêtes sur les sites du dijonnais, une prospection géophysique sur le site d'Ornez et des analyses archéométriques sur Auxerre. En 2019, poursuite des enquêtes et prospections, sondages sur le site d'Ornez. En 2020, accueil des Journées Iceramm, bilan cartographique et publication en 2021.

 

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne