Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Bandeau 1

ARTEHIS : Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur Twitter

L’habitat du Néolithique ancien de Villevenard « Les Hauts de Congy » (Marne) / campagne 2019

fig2 ST14 COUPE ZA ZB copieResponsable : Rémi Martineau
Participation de : Anthony Dumontet et Anthony Denaire
Dates du chantier : 3 juin au 13 juillet 2019
Avec la collaboration de : Anne Augereau (Inrap, UMR 7055 Préhistoire et technologie), Pierre Bodu (CNRS, UMR 7041 Arscan), Jean-Jacques Charpy (Conservateur honoraire du musée d'Epernay), Florent Delencre (chercheur associé UMR 6298 ARTEHIS), Anthony Denaire (Université de Bourgogne, UMR 6298 ARTEHIS), Jonathan Desmeulles (MSH Dijon), Anthony Dumontet (CNRS, UMR 6298 ARTEHIS), Patrick Huard (Inrap), Marie Imbeaux (doctorante, UMR 6298 ARTEHIS), Bernard Lambot, Guillaume Lépine
Equipe de fouille : Julien Bataille, Anysia Belanjon, Cloé Bernier, Jean-Jacques Charpy, Marie Cinqualbre, Iscia Codjo, Ossian Creisson, Lucas Cressini, Aurélien Décaudin,
Florent Delencre, Louise Derbord, Chloé Doideau, Anthony Dumontet, Antoine Farcette, Clément Goupy, Maelle Lafon, Zélie Laurendeau, Guillaume Lépine, Mathilde Mansuy, Rémi Martineau, Yanis Mokri, Lena Morisse, Tiphaine Pabois-Maumené, Hermine Pillet, Marilou Renard, Manon Ricart, Marie Rouppert, Inès Sanfilippo, Louise Ther, Alexandre Toutzevitch, Anaïs Viennot
Financeurs : DRAC, Département de la Marne,Communauté d'Agglomération d’Epernay, Coteaux et Plaine de Champagne, et Communauté de communes des Paysages de la Champagne) avec le soutien de la MSH de Dijon.

 

Le site de Villevenard « Les Hauts de Congy » a fait l’objet de deux campagnes de fouilles, en 2018 et 2019. Près de 1300 structures ont été relevées sur plan. Cinq bâtiments du Néolithique ancien ont été mis en évidence. Les plans des habitations sont de forme trapézoïdale, ce qui constitue une caractéristique de l’habitat de la culture de Blicquy/Villeneuve-Saint-Germain. La céramique et les bracelets en roches métamorphiques confirment cette attribution culturelle.

fig1 VHC 2019 ST18 et ST71

Douze portions de fosses latérales attenantes à ces maisons ont été fouillées (fig. 1), ainsi qu’une partie des trous de poteaux constituant les tierces. Les plans des maisons de cette culture n’étaient pas connus jusqu’alors en Champagne-Ardenne. La restitution des plans de maisons et de villages constitue un élément essentiel pour la connaissance de l’organisation des communautés du début du Néolithique.

Les bâtiments sont orientés est-ouest et mesurent une trentaine de mètres de long. Deux orientations légèrement différentes incitent à penser que le site comporte au moins deux phases chronologiques. Ces différences d’orientation, associées à quelques recoupements entre des trous de poteaux, mais aussi entre certaines fosses latérales de construction, montrent que le village a connu plusieurs phases de construction.

fig2 ST14 COUPE ZA ZB

Plusieurs fosses comportent des zones de rejets de foyers caractérisés par des concentrations importantes de cendres et de charbons de bois (fig. 2). Ces grandes fosses dépotoirs ont livré des dizaines de milliers de silex taillés, des milliers de tessons de poteries, de la terre cuite provenant sans doute des murs en torchis, du matériel de mouture ou de broyage et des fragments de bracelets. En revanche les ossements ne sont pas conservés.

En 2020 la poursuite du décapage permettra de compléter les plans des bâtiments identifiés et de chercher s’il existe de nouvelles maisons.

CNRSfr.jpg MCC_logo.jpg Logo_inrap.gif

 

Université de Bourgogne