Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • Fiche de HERBRICH Margaux


    Fonction : Doctorants
    Statut : Doctorante
    Axes de recherche : Dynamiques de production matérielles. Constructions, productions et circulations des biens et des objets de consommations.
    Contact : margaux.herbrich@utbm.fr

    Sujet : Analyse et modélisation de l’organisation des territoires et des échanges en sidérurgie ancienne. Sous la direction de Pierre Nouvel.

    Mots-clés : Sidérurgie, LiDAR, Archéométrie, Modélisation 3D

    Résumé : Le développement de la métallurgie du fer dans nos régions intervient entre le VIIIe et le Ve s. av. J.-C., période durant laquelle les techniques de réduction connaissent une diffusion et une adoption progressive notamment dans une large moitié nord de la France actuelle. Ces techniques connaissent au cours de cette période, puis durant l’Antiquité et la période médiévale une succession d’innovations majeures. L’objectif de cette thèse est de proposer une caractérisation multiméthode des territoires dans lesquels s’implantent des concentrations d’ateliers de réduction, à partir d’une démarche menée à l’échelle de la région Bourgogne-Franche-Comté, qui présente des zones de production de fer très importantes (plus de 5000 ateliers connus). L’approche se basera sur l’interprétation de données LiDAR acquises sur des territoires couvrant plusieurs centaines d’hectares, afin de restituer l’organisation spatiale des ateliers, de reconnaître les principaux axes d’échanges et de mettre en évidence des occupations humaines associées (habitats). L’objectif est également d’identifier des extractions minières, très difficiles à mettre en évidence par les méthodes traditionnelles. Il s’agira, en croisant acquisitions 3D sur les ateliers (pour restituer les volumes des tas de déchets), prélèvements volumiques en stratigraphie (pour déterminer la concentration des déchets dans les tas) et analyses chimiques in situ à la fluorescence X portable (pour établir des bilans chimiques des déchets, et définir des rendements) d’établir les quantités de métal produits et échangés. L’objectif est d’appréhender l’évolution des techniques de réduction en fonction de leur positionnement spatial et chronologique (des âges du fer au Moyen Âge). L’objectif est également de contribuer au développement d’outils de modélisation, qui permettront de transposer ces méthodologies à d’autres districts sidérurgiques afin de comparer les dynamiques économiques à l’oeuvre sur le temps long et sur de vastes espaces de l’ouest européen.

    0 documents

    2015-2018 : Licence d’Histoire de l’Art et Archéologie (Université de Strasbourg).

    2018-2021 : Master Archéologie, Sciences pour l’Archéologie, parcours Archéologie, Culture, Territoires et Environnement (Université de Bourgogne-Franche-Comté).

    Sujet de M1 et M2 : Le complexe métallurgique antique de Montholon. Apport de la topographie par LiDAR aéroporté à sa caractérisation.

    [CV complet]

    Log In

    Create an account